Les fondements

Dès la fondation du scoutisme, Robert Baden-Powell a souhaité en faire un mouvement où les jeunes auraient la possibilité d’apprendre tout en s’amusant. Si le but du scoutisme n’est en aucun cas l’éducation, nous leurs proposons en revanche un apprentissage de la vie en donnant par exemple aux jeunes la possibilité de prendre rapidement des responsabilités ou d’organiser des projets.

Chaque pays vit le scoutisme à sa manière. En Suisse, l’objectif du mouvement est de donner à nos scouts tous les outils nécessaires à leur future vie d’adultes. Pour cela nous orientons nos activités selon 5 buts:

La relation à son corps: s’accepter et s’épanouir

Nous découvrons nos émotions ainsi que les besoins et les limites de notre corps. Le scoutisme offre un cadre dans lequel les scouts ont la possibilité de découvrir leurs limites et de les dépasser. Nous proposons des activités qui favorisent le mouvement et incitent à donner le meilleur de soi.

La relation à sa personnalité: être critique envers soi-même et être conscient de sa valeur

Dans la vie, il est important de former sa propre opinion et d’être critique envers soi. Le mouvement scout encourage à prendre d’avantage conscience des possibilités de chacun et à les développer. Ainsi, les scouts développent une assurance qui leur permet d’avancer positivement dans la vie.

La relation aux autres: rencontrer et respecter les autres

Le scoutisme, c’est toujours un travail d’équipe. Les jeunes font partie de groupes et contribuent à leur succès. Ils apprennent ainsi les notions importantes de partage, d’ouverture aux autres et de respect. De même ils ont la possibilité de prendre des responsabilités au sein de ces groupes.

La relation à son environnement: être créatif et respecter l’environnement

Aux scouts, nous decouvrons notre environnement. Nous apprenons à être respectueux envers la nature et tout ce qui nous entoure. Nous nous servons de ce que nous trouvons pour être créatif et débrouillards.

La relation à sa spiritualité: être ouvert et s’interroger

Le scoutisme propose des valeurs morales qui aident à donner une orientation à notre vie.

 


Pour atteindre ces buts, le scoutisme utilise 7 méthodes:

La vie en petits groupes : parce qu’on apprend mieux à 6 qu’à 20, et que ça permet de créer des liens forts.

La progression personnelle : parce qu’on n’a jamais fini d’apprendre ni de progresser. Les 4 branches du scoutisme s’organisent de manière à proposer une progression continue.

La vie en plein air : parce que la nature offre un cadre extraordinaire pour la plupart des activités. De plus, notre société a tendance à de plus en plus s’enfermer, donc aux scouts, on sort !

La loi et la promesse : parce que nous croyons en ces valeurs morales léguées par Baden-Powell au début du 20e siècle et que nous sommes fiers de les perpétuer !

Les rituels et les traditions : parce qu’ils sont l’âme d’une société, et qu’ils permettent aux scouts de s’identifier au mouvement.

L’apprentissage par le projet : parce qu’il n’y a pas mieux pour apprendre les réalités de la vie que de se lancer dans l’organisation d’un projet ambitieux !

Le jeu : parce que ça permet de créer un cadre fort sympathique pour nos activités.

 

scout left 2